Qu’est-ce qu’une cigarette électronique ?

La cigarette électronique est un accessoire qui se présente comme un des substituts de la vraie cigarette. Si c’était une des idées initiales, c’est devenu un produit à part entière, qui s’est progressivement constitué un public. Il vous est possible d’intégrer la communauté de vapoteurs qui sont nombreux dans le monde. Plusieurs personnes de haute qualité font en sorte de leur fournir ce qui se fait de mieux en termes de produits en termes de cigarettes électroniques. Avant de se lancer dans ce domaine, vous avez toutefois beaucoup à apprendre pour ce qui est des bases portant sur ce produit en particulier.

Définition générale

La cigarette électronique est un petit appareil qui va imiter le fonctionnement de la cigarette normale, avec quelques nuances. Au lieu de produire de la fumée, cet appareil va cependant se charger de vous apporter de la vapeur. Celle-ci va contenir plusieurs composants bien triés pour vous donner la meilleure expérience possible. Pour pouvoir pratiquer la vape, il va vous falloir une cigarette électronique d’un côté, et le liquide pour celle-ci de l’autre. C’est grâce au liquide en question qu’il va être possible de faire la production de vapeur en utilisant la cigarette électronique.

Ces accessoires n’ont pas été directement très populaires, et ils ont commencé à faire leur apparition au cours de quelques soirées. La vue de ces produits utilisés par les stars a contribué à faire que ceux-ci aient commencé à attirer une grande partie de la population. Ainsi, parmi les éléments qui permettent de définir une cigarette électronique, il y a le fait qu’il s’agisse aussi d’un accessoire esthétique. D’ailleurs, vis-à-vis de cela, il est possible de trouver une grande variété de produits qui vont avoir des looks des plus variés. La pratique de la vape peut se distinguer en divers niveaux d’expérience, et on distingue les débutants d’un côté, et les utilisateurs avancés de l’autre.

Des différences clés avec la cigarette normale

Il est essentiel de faire des distinctions importantes pour ce qui est d’avec la cigarette normale. La première différence qu’on va remarquer est qu’il suffit d’un seul modèle pour pouvoir vaper de manière continue. Contrairement à cela, les cigarettes vont s’acheter par paquet, et cela va contribuer à la production de déchets dans la nature, notamment via les filtres. Pour les cigarettes électroniques, il n’y aura pas ce problème en particulier. Ensuite, on peut évoquer la composition de ce qui est aspiré par le vapoteur et le fumeur, et ici encore, il y a une grosse différence.

Par exemple, le produit pour créer de la vapeur avec la cigarette électronique ne va pas forcément toujours inclure de la nicotine. Aussi, c’est possible d’utiliser des parfums divers qui vont donner un goût spécifique à votre vapeur. Comme il s’agit d’un appareil électronique, il viendra un moment où vous serez amenés à faire du bricolage sur votre ecig. Cela peut être dans le but de faire des réparations, des personnalisations, ou bien des améliorations diverses. Il vous faut donc acquérir des compétences qui ne sont pas requises pour un simple fumeur de cigarettes.

Composition

C’est un dispositif qui va inclure un grand nombre d’éléments divers. Chacun va tenir un rôle de grande importance pour le bon fonctionnement de votre ecig. Si vous comptez vous lancer dans la vape, avoir de bonnes connaissances concernant ces composants sera un atout indéniablement utile.

Pour les débutants, connaître les éléments de base va suffire, et il n’est pas très important d’entrer plus en profondeur dans les détails techniques. Cela peut devenir une nécessité au fur et à mesure que le temps passe, et que vous souhaitez expérimenter la cigarette électronique d’une meilleure manière.

1 – La batterie

C’est la partie dont le rôle est de fournir ce qu’il faut en énergie à votre cigarette électronique. Cette énergie va surtout être envoyée dans la résistance présente dans le clearomiseur. Elle va ainsi aider pour générer la chaleur requise pour la production de vapeur. C’est un élément dont l’aspect a évolué de manière continue, afin d’être plus efficace. Il se trouve ainsi des modèles de batteries qui sont directement reliées à la cigarette électronique. Ici, on emploie le terme « batterie », et ce mot ne sert que dans ce cas de figure.

L’autre modèle de batterie va être indépendant du clearomiseur, et ici, on va parler de mod. Ceux-ci se distinguent en deux sortes, dont les batteries directement plantées sur la cigarette. De l’autre côté, nous avons celles qui sont intégrées dans une boîte, qui peuvent d’ailleurs contenir plus d’une seule batterie, qui dans ce cas, sont appelées des « accus ». Les mods ont également évolué depuis leur création. Les changements ont porté sur les designs, qui sont devenus de plus en plus modernes, mais aussi sur les capacités techniques. Bon nombre de mods vont ainsi inclure des écrans, et bien d’autres fonctionnalités.

2 – Le clearomiseur

C’est la partie de l’ecig qui va se brancher sur le mod, et où l’ensemble de la production de l’inhalation de celle-ci va se dérouler. Pour les modèles anciens, ou pour ceux existant maintenant mais qui sont assez minimalistes, cette partie était solidaire d’avec la batterie. Les modèles les plus courants vont pouvoir se séparer en plusieurs parties qui vont chacun tenir un rôle précis.

C’est la partie supérieure de votre clearomiseur, et c’est de celle-ci que vous allez faire l’inhalation de la vapeur. Il est possible de trouver deux modèles distincts, dont le 510 et le 810. Le premier est une ouverture fine, et qui convient pour les personnes qui ne souhaitent pas inhaler une quantité trop importante de vapeur. Le second est plus large, et convient pour les utilisateurs dont le but est de bénéficier d’une quantité de vapeur qui soit bien plus élevée. C’est donc le détail qu’on doit prendre en compte au moment de faire le choix.

  • Le top cap

C’est la partie qui se trouve entre le réservoir ou tank, et le drip tip. Le tout va servir de couvercle pour le réservoir, mais dépendamment du modèle, le remplissage de ce dernier peut se faire soit par le haut, soit par le bas. Cette pièce peut donc ne pas tenir un rôle spécifique pour ce qui est du versement d’e-liquide dans votre ecig. Quand l’ouverture se fait par le bas, il arrive que le top cap soit solidaire d’avec le réservoir, mais ce n’est pas toujours le cas. Cela dépend essentiellement dépendre du modèle dont vous allez faire l’acquisition.

  • Le tank

C’est le terme utilisé pour définir le réservoir de votre clearomiseur. C’est dans cette partie que vous allez vous charger de verser l’e-liquide qui va servir pour la création de vapeur. Il se trouve de différentes tailles, et c’est un détail qui va changer dépendamment du modèle dont vous décidez de faire l’acquisition. Toujours selon le modèle acquis, le tank peut être transparent ou non. Le modèle transparent est des plus pratiques, car il vous permet de garder un œil sur la quantité restante d’e-liquide à votre disposition. Un tank opaque peut être dans un matériau choisi pour des raisons esthétiques.

  • La résistance

C’est l’élément qui est placé dans le clearomiseur pour permettre de générer la chaleur nécessaire à la production de la vapeur. Celle-ci va avoir une valeur notée Ohm, et selon ce que vous souhaitez avoir comme expérience, il vous est possible de vous décider entre une valeur qui est au-dessus de 1 ohm, ou en-dessous, ce qui est dit sub ohm. Une valeur qui dépasse 1 ohm se caractérise par une vapeur qui permet une meilleure fidélité du goût des arômes.

En dessous de cette valeur, ce sera la quantité de vapeur qui sera privilégiée. Dépendamment du modèle, cet accessoire peut avoir divers emplacements. Elle peut ainsi se placer directement dans le réservoir, ou bien dans une pièce distincte qui sera appelée la « cheminée ». Aussi, il est possible d’avoir différentes sortes de résistances, notamment celles qui vont nécessiter l’utilisation de filaments.

Pour d’autres, cette partie peut avoir un mécanisme interne qui rend obsolète l’usage de coton, et le choix de se décider pour l’un ou l’autre dépend grandement des préférences. Plusieurs des utilisateurs avancés vont décider de se tourner vers le modèle nécessitant la pose d’un filament en textile quand ils cherchent des sensations différentes.

Ce n’est pas un composant à proprement parler, car il ne s’agit pas d’une pièce spécifique. A la place, il s’agit de la manière dont le déplacement de l’air sera géré. En outre, il y a l’arrivée de celui-ci vers les mécanismes de votre cigarette électronique. De l’autre, il y a la question du trajet que la vapeur aura à effectuer pour arriver jusqu’au drip tip.

L’airflow est une partie importante de la cigarette électronique, car elle va affecter la qualité de la vapeur. Un airflow plus direct favorise une vapeur plus épaisse, et plus le trajet à faire pour la vapeur est long, plus cela va affecter cette caractéristique. L’usage d’une bague rotative qui vient changer le flux d’air est un moyen de contrôler cette partie.

  • La base

C’est la partie qui va assurer le relais entre l’ensemble du clearomiseur et le mod. En cela, elle va permettre qu’un raccord puisse se faire entre la résistance et la batterie. C’est un élément d’une grande importance pour le choix du mod si vous décidez d’en acquérir un nouveau. Vous devez vous assurer que les dimensions du mod qui vous intéresse et celui de la base soient bien compatibles. Au mieux, il vaut mieux essayer au moment de faire l’acquisition. Pour faire la pose de la base sur le mod, il faut généralement faire simple mouvement de rotation. Pour certains modèles, le remplissage du réservoir va se faire par la base.

3 – l’e-liquide

C’est un produit essentiel pour pouvoir faire bon usage de votre cigarette électronique.  En effet, c’est à partir de ce liquide qu’on va se charger de faire la production de la vapeur. Vous aurez une grande liberté pour ce qui est des détails de ce liquide, soit plus spécifiquement sur sa composition. Il peut inclure ou non de la nicotine. Vous pouvez aussi choisir des saveurs diverses, dont celle de fruits. Si vous avez acquis une certaine expérience, il vous sera possible de fabriquer votre propre liquide. Cela devra cependant se faire en respectant les normes imposées pour ce type de produit.

En effet, depuis que la cigarette électronique est traitée comme un dérivé de la cigarette par la loi, des régulations diverses s’imposent. Les lois vont essentiellement porter sur la teneur de nicotine présente dans l’e-liquide. Ainsi, les produits vendus sur ce plan ne peuvent pas dépasser un dosage donné. Pour avoir un plus grand contrôle sur ce détail, le mieux est de prendre en main la production de votre e-liquide. Ce n’est toutefois pas facile de se lancer dans cela, et il vaut mieux attendre d’avoir suffisamment d’expérience avant de prendre une telle initiative.

Bien faire l’usage de la cigarette électronique

On risque d’être tentés d’utiliser la cigarette électronique comme une cigarette traditionnelle, mais les modes d’emploi ne sont cependant pas les mêmes. Ainsi, si vous en êtes encore à vos premiers pas, vous devez apprendre les bases de l’usage de ce type d’accessoires afin de bien en tirer avantage.

Comment bien vapoter ?

A la toute première utilisation d’une résistance donnée, il faut lui donner le temps de chauffer environ 10 à 15 minutes en guise d’amorçage avant de prendre une bouffée. C’est encore plus le cas pour les modèles qui utilisent des filaments textiles. Ensuite, pour ce qui est de votre première bouffée, il ne faut pas vous hâter, et vous devez prendre environ 3 à 4 secondes pour faire cela. Si vous le faites trop vite, vous risquez d’avoir un hit trop élevé.

Au fil du temps, vous pourrez faire le geste de vapotage avec la bonne durée, et cela de manière naturelle. Une des bonnes pratiques à adopter est de disposer d’une paire de cigarettes électroniques, ou simplement d’une paire de mod. Cela va vous éviter d’attendre que votre batterie soit rechargée avant de reprendre votre vapotage. C’est aussi une bonne excuse pour collectionner différents modèles de mod.

L’entretien de la cigarette électronique

Comme tout dispositif électronique, cet appareil va parfois nécessiter qu’on fasse des actions d’entretien sur celui-ci. Les plus évidentes vont être celles de nettoyage, surtout pour le réservoir. Afin de bien faire cela, les modèles de clearomiseur vont le plus souvent se détacher facilement en plusieurs pièces. Ensuite, il arrive que les pièces de votre modèle se perdent, ce qui n’est pas un drame.

En effet, il vous faut juste trouver la référence, puis passer commande sur le net. Aussi, vous aurez même un stock de pièces de rechange pour ce genre de situation. L’achat de pièces n’est ainsi une action à faire que lorsque vous êtes à court de ces éléments. Disposer de plusieurs résistances permet d’alterner les expériences pendant le vapotage.

La composition de l’e-liquide

Les composants de l’e-liquide se comptent parmi les détails qui vont différencier la cigarette électronique d’avec la cigarette normale. Parmi les différences notables, il y a la possibilité d’utiliser ou non de la nicotine. Ici, il y a trois usages possibles, dont inclure une quantité de nicotine pour ceux qui souhaitent en fumer autrement qu’avec une cigarette normale. Le second usage implique de diminuer progressivement la nicotine, afin d’arrêter de fumer. Le troisième usage implique la vape sans utiliser de nicotine.

Cette troisième alternative s’adresse essentiellement aux personnes qui ne fument pas ou qui ne fument plus. La base composée de PG et de VG va composer une bonne partie de votre e-liquide, soit entre 80% et 90%.  Les arômes utilisés peuvent osciller entre 3% et 15% de la composition totale. On a aussi entre 0% et 5% d’alcool éthylique, et pareillement d’eau déminéralisée. La quantité de nicotine ne dépasse généralement pas les 2%.

Les impacts sur la santé

On peut se poser la question des impacts sur la santé de l’usage de ce produit. Comme c’est considéré comme une variante de la cigarette, on est en droit de savoir ce qu’il en est effectivement. En outre, trop de gens croient à tort que c’est un produit tout aussi risqué que la cigarette, si ce n’est plus.

La fausse idée reçue sur le vapotage

Les gens disent que la cigarette électronique cause bien des méfaits à la santé, et qu’elle est cancérigène au même titre que la cigarette normale, mais ce n’est pas le cas. Au contraire, il s’y trouve bien moins de composants pouvant causer le cancer que la cigarette.

Cette dernière va inclure près de 4000 substances toxiques et néfastes, dont le goudron, qui est l’un des plus dangereux. La cigarette électronique ne produit pas de goudron, ni même des autres éléments cancérigènes présents dans la cigarette normale.

La cigarette électronique aide à arrêter la nicotine

Au lieu d’être une nuisance pour la santé, la cigarette électronique va au contraire permettre potentiellement d’améliorer celle-ci. En outre, elle ne cause pas autant de tabagisme passif que la cigarette, dans la mesure où la vapeur est plus volatile que la fumée, et ne s’étend pas aussi loin.

Ensuite, la possibilité de diminuer progressivement la quantité de nicotine utilisée permet d’efficacement s’en défaire. Les études vont même démontrer que le niveau de nocivité potentielle de la cigarette électronique comparée à celle normale n’atteint même pas 5% des risques posés par cette dernière. Vous n’avez donc pas tellement de soucis à avoir.

La différence entre les prix

En termes de dépenses, il y a une grande différence entre la cigarette normale et celle électronique. Cette dernière est la plus avantagée, car elle permet de faire des économies intéressantes. Voici un petit exemple :

  • Une personne qui fume environ 1 paquet par jour, pour 10 euros le paquet, va dépenser dans les 300 euros par mois
  • En comparaison, un vapoteur débutant ne requiert que 10 euros de liquides par semaine, plus le budget des résistances sur certains modèles qui ne dépasse pas 2 euros, ce qui fait entre 40 et 50 euros.

Transiter vers la cigarette électronique est donc une bonne mesure à prendre pour les fumeurs.

L’ecig ou les substituts de la nicotine ?

Pour les personnes qui se tournent vers ce produit pour arrêter de fumer, il y a la question de la comparaison de ce dispositif et des autres recours comme les patchs de nicotine. Plutôt que de comparer les deux, il est plus avantageux de les combiner si vous utilisez déjà la première méthode.

L’avantage de la cigarette électronique est qu’elle conserve le geste de fumer, ce qui est d’une grande aide sur le plan psychologique. Recourir à ces deux méthodes en même temps est une bonne méthode pour vous de plus facilement réussir à quitter la cigarette.

Evapoteur
Logo
Compare items
  • Total (0)
Compare