Additif DIY pour e-liquide

Ajouter à mes favorisAjouter aux favorisProduit retiré de la liste des souhaits 0
Ajouter au comparateur
(1051 avis client)
Le produit est classé #47 dans la catégorie DIY
9.1
Définir une alerte de baisse de prix
×
Prévenez-moi, lorsque le prix baisse
Définir une alerte pour le produit: Sweetener (Sucre) - Solubarôme - 2,60€

2,60

Meilleure offre chez : levapoteur-discount.frlevapoteur-discount.fr
Acheter au meilleur prix
  • Tous les prix mentionnés ci-dessus sont en Euro.
  • Ce produit est disponible chez Levapoteur-discount, E-liquide-fr, Aromes-et-liquides, Smok-it, E-fumeur.
  • Chez levapoteur-discount.fr vous pouvez acheter Sweetener (Sucre) - Solubarôme pour seulement 2,60€, soit 56% de moins que le prix chez E-fumeur (5,90€).
  • Le prix le plus bas de Additif Cyber Fresh 2.0 10 mL - Supervape a été obtenu le 3 décembre 2021 12 h 58 min.
Dernière mise à jour le 3 décembre 2021 12 h 58 min

Historique des prix

-

Description

La cigarette électronique est passée de substitut nicotinique à une véritable tendance culturelle, culinaire et artistique pour les vapoteurs modernes. Depuis la commercialisation à l’international du dispositif électronique, son utilisation a notamment dépassé le cadre de l’alternative tabagique via la personnalisation du rendu en termes de puissances, mais aussi en termes de saveurs et de sensations.

Effectivement, le vapotage reflète, depuis 2010, un divertissement qui attise la passion des geeks de la technologie et des amoureux d’arômes. Le moteur de l’industrie tourne ainsi autour de la vente des pièces, mais également à partir des composantes d’e-liquides.

En dehors du marché des e-liquides préfabriqués, les ingrédients de personnalisation font un tabac chez les vapoteurs expérimentés avides de DIY (Do it Yourself). Eh oui, la passion engendrée par la recherche d’une saveur unique anime la grande majorité des vapoteurs modernes, d’autant plus que les lois restrictives sur la production des e-liquides (TPD, AFNOR, Pharmacopée etc…) rendent les produits haut de gamme inaccessibles aux petits budgets.

Ainsi, la meilleure solution qui se présente au vapoteur réside dans la confection personnelle de son e-liquide à partir des ingrédients de base et des additifs proposés par les boutiques de vape. D’une part, cette fabrication maison élargit l’expérience en matière de composition et d’autre part, elle réduit drastiquement l’investissement d’un vapoteur pour accéder à des e-liquides de qualité sans avoir à solliciter les grands fabricants industriels.

Cependant, l’expérimentation d’un DIY effraye souvent les débutants pour des raisons techniques et plus précisément l’utilisation des additifs. En effet, ces ingrédients qui servent à accentuer le goût du e-liquides se comptent par dizaines et proposent des effets et des sensations différentes.

Il est assez compréhensible qu’un vapoteur soit réticent à l’idée de faire sa propre composition lorsqu’il découvre la pléthore de paramètres qui doivent être prise en compte dans la fabrication maison d’un e-liquide à l’instar de la calibration PG/VG, l’usage d’un booster de nicotine, ou encore le choix de l’additif qui convient pour récolter un effet acide, sucré, salé, épicé, fade, frais, chaud, etc…

Si vous vous êtes déjà posé la question sur les différents types d’exhausteurs de goût et leurs effets, nous répondrons ainsi à toutes vos attentes via cet article dédié aux additifs pour DIY en passant en revue l’ensemble de ces produits avant d’expliquer leur cadre d’utilisation. C’est parti !

Un additif c’est quoi ?

Un additif c’est quoi ?

Le e-liquide est une solution liquide composée d’une multitude d’ingrédients chimiques et naturels destinés à véhiculer un certain goût et une certaine sensation à l’issue de la vaporisation (dans le système de résistance de la cigarette électronique).

Parmi ces ingrédients, l’additif est un élément optionnel qui accentue un goût particulier (raison pour laquelle on parle souvent d’exhausteur) et sert par conséquent pour les compositeurs de DIY. Mais avant de se ruer sur l’utilisation des additifs, une connaissance basique des autres ingrédients est requise afin d’optimiser la saveur dans son ensemble, étant donné que le ratio PG/VG et le type d’arôme définissent le dosage de l’additif pour que ce dernier soit efficace.

Quels sont les paramètres à considérer avant d’utiliser un additif ?

Comme annoncé en amont, un e-liquide propose une saveur et une sensation bien définie suivant la configuration des ingrédients de base et des ingrédients optionnels. Ceci étant, la préparation des composantes de base telles que le propylène glycol, la glycérine végétale et l’arôme définiront la nature et la quantité d’additif qu’il faudra injecter pour recueillir la saveur attendue par le compositeur. Voyons cela de plus près !

Le PG/VG et les additifs : la relation

Le propylène glycol et la glycérine végétale constituent les éléments de base de tout e-liquide. Devenus des standards du commerce actuel, ils remplissent le rôle de concentrateur de saveur et de créateur de vapeur.

Dans un premier temps, le PG favorise la libération des saveurs présentes dans les arômes. Plus son dosage est élevé dans la solution, plus les goûts seront authentifiés et caractériels. Le PG optimise également la perception du hit (une sensation de picotement similaire aux coups de poumons de la fumée d’une cigarette) lorsqu’il est mélangé avec une solution nicotinique.

Dans un second temps, le VG joue un rôle esthétique et contribue à la création de vapeur via sa structure visqueuse et huileuse. L’apport du VG se résume donc à la densification de l’aérosol aux dépens des saveurs. Il s’adresse aux amoureux de grands nuages et contribue également à la reproduction de la fumée comme sur les vraies cigarettes.

Aujourd’hui, les compositeurs de e-liquides maison (DIY) se procurent ces ingrédients chez les fournisseurs agréés pour fabriquer leurs propres solutions suivant leurs besoins : plus de hit, plus de saveur, etc… Par ailleurs, ce ratio PG/VG impacte grandement sur le comportement des additifs dans le rendu général.

Eh oui, le dosage du PG/VG peut influencer la puissance et la sensation d’une vapeur et c’est la raison pour laquelle il faudra identifier ses configurations avant d’entreprendre l’ajout d’un additif.

Pour faire court, le Propylène glycol agit comme un rehausseur de goût (c’est également un additif mais sert de base pour tous les e-liquides… il est donc obligatoire), aussi, les exhausteurs de goût optionnels auront plus d’effet sur le rendu avec une base riche en VG.

D’autre part, la glycérine végétale est plus axée vers la densification de la vapeur et a tendance à réduire la perception des goûts. Ainsi, le dosage d’un exhausteur devra être conséquent sur un e-liquide riche en VG. Enfin, le VG renferme des ingrédients édulcorants et libère par conséquent une sensation sucrée (qui n’a rien avoir avec des dérivés de sucre naturel comme le saccharose ou le glucose), aussi l’usage de l’additif sera plus sollicité pour les DIYistes amateurs de glycérine végétale.

Enfin, les additifs peuvent être mélangés à des e-liquides préfabriqués. Bon nombre de vapoteurs utilisent notamment ces exhausteurs pour accentuer les sensations des e-liquides qu’ils préfèrent, sans avoir à préparer la recette depuis le début.

Pourquoi retrouve-t-on des additifs sur le marché des e-liquides?

Pourquoi retrouve-t-on des additifs sur le marché des e-liquides?

L’apparition des exhausteurs a suivi l’évolution du marché des e-liquides. Dans les pays occidentaux, ces ingrédients dédiés aux personnalisations ne sont apparus qu’après deux/ trois années après l’explosion des ventes de e-liquide.

Dans les faits, la cigarette électronique est apparue comme un dispositif de substitution nicotinique révolutionnaire qui s’adressait uniquement aux fumeurs ambitionnant de quitter le tabac. Ainsi, dans les années 2010 à 2012, la majeure partie des vapoteurs étaient des fumeurs tandis que les saveurs les plus plébiscitées se résumaient aux arômes classiques (tabac brun, blond et autres…)

L’introduction de nouveaux consommateurs non-fumeurs a entraîné le marché à proposer d’autres saveurs divertissantes comme les fruités et les gourmandes. Dans la même perspective, les vapoteurs confirmés commençaient à entreprendre des expériences personnelles pour augmenter la puissance de leur vapeur, et changer les propriétés des rendus avec les DIY par conséquent.

Parallèlement, les nouvelles lois comme la TPD qui contrôlent la qualité et la quantité des ingrédients des e-liquides industriels ont encouragé la confection de e-liquide personnalisés, et ce, pour des raisons économiques. En effet, le changement de protocole dans la chaîne de production de ces e-liquides agréés (censure du sucre, de quelques édulcorants, restriction de la nicotine etc…) engage de nouvelles dépenses pour les sociétés de fabrication en impactant les frais supplémentaires aux produits finis. Au final, les vapoteurs au quotidien devaient trouver une alternative à cette montée subite des prix afin de poursuivre leurs séances sans payer plus cher, et ce, grâce aux additifs.

Les différents types d’additifs

1- Le Koolada

Le Koolada

Le Koolada ou menthyl méthyl lactate est un additif très célèbre que les vapoteurs utilisent pour offrir un effet de fraîcheur à l’e-liquide. Scientifiquement parlant, cet élément excite le récepteur de froid de la langue pour appuyer certaines saveurs comme les jus de fruit, ou encore la menthe.

Cependant, il faut faire une différence entre le Koolada et les arômes menthe. La majorité des compositeurs mélange notamment les deux ingrédients, pourtant leurs effets sont bien différents. D’une part, l’arôme menthe propose une saveur spécifique qui se traduit par une sensation piquante dans la bouche lorsqu’on inhale la vapeur. Le menthol est bien plus efficace pour glacer un rendu que le Koolada, cependant il ne peut être mélangé avec certains arômes comme les pâtisseries par exemple.

D’autre part, le Koolada déclenche la sensation de fraîcheur dans la bouche (dans la gorge aussi) et affecte tous types de saveurs que ce soit des fruités, des gourmandes etc… Cependant, son effet est moins perceptible que le menthol.

Pour utiliser le Koolada, il suffit d’appliquer la solution (présente dans une fiole de 10ml) dans la base PG/VG de façon progressive jusqu’à atteindre le niveau de fraîcheur recherché. Si vous commencez à explorer les DIY, sachez cependant qu’un temps de steepage peut être requis pour que la base imprègne complètement l’additif, aussi prévoyez un temps de repos entre 12 et 14h avant de commencer votre séance de vapotage.

2- L’Ethyl Maltol

L’Ethyl Maltol

Derrière ce nom ultra-scientifique se cache un simple principe actif qui rend votre e-liquide plus ou moins sucré. Cet exhausteur permet ainsi d’apporter un effet de sucre similaire à celles des confiseries et plus particulièrement la barbe à papa.

Tous les amoureux de saveurs gourmandes peuvent utiliser l’Ethyl Maltol pour donner plus de peps à au rendu. Suivant les analyses de l’IOFI (organisation internationale de l’industrie des arômes alimentaires), il est même considéré comme un arôme à part entière et peut être utilisé comme base de la saveur.

Sachez toutefois que l’Ethyl Maltol est très puissant comme saveur. Ainsi lorsqu’on l’utilise comme base de saveur (comme seul arôme de votre e-liquide), le résultat peut être décalé des vrais goûts de confiserie pour faire place à une pigmentation chimique assez dérangeante. Dans cette perspective, la meilleure façon d’utiliser cet additif est de le doser en très faible quantité. Parallèlement, prenez en compte le ratio PG/VG avant d’ajouter l’Ethyl Maltol dans votre solution. Face à une formule en High VG (qui propose déjà un effet sucré naturel), n’utilisez qu’une infime partie de l’exhausteur (entre 2 à 3% du volume général) afin de prévenir les goûts mielleux et saturés. Par contre, les e-liquides en High PG peuvent accueillir une dose plus conséquente d’Ethyl Maltol.

3- Le Bitter Wizard

Le Bitter Wizard

Le Bitter Wizard est un additif intéressant qui permet de réduire la sensation de sucré dans un e-liquide. Contrairement à l’Ethyl Maltol, il atténue la sensation de sucre et vous donne l’opportunité de rectifier votre tir après avoir abusé d’un exhausteur sucré par conséquent.

Comme le lait, la pomme de terre ou le vinaigre blanc, le Bitter Wizard est utilisé pour rattraper nos erreurs lorsqu’on cuisine notre recette favorite. Cependant, la préparation d’un e-liquide dans le cadre d’un DIY se décale de la confection d’un plat dans le sens où le compositeur ne peut gouter à son ingrédient qu’après  la cuisson !

Eh oui, la confection d’un e-liquide requiert beaucoup de patience. Pour tester le produit, il faudra attendre le verdict de l’atomiseur avant de reprendre les outils pour rectifier ce qui ne va pas. Dans cette perspective, le recours au Bitter Wizard peut être salvateur pour votre recette lorsque cette dernière est un peu trop sucrée à votre gout.

Comme la majorité des exhausteurs, le Bitter Wizard doit constituer entre 1 et 3% du volume général du liquide. Par ailleurs, il s’utilise sur le tas, avec un dosage chronique et minutieux.

4- Le Sour ou Acide Malique

Le Sour ou Acide Malique

L’acide Malique ou acide alpha-hydroxylé (de son véritable nom) est un acide très puissant qu’on retrouve généralement dans le milieu végétal et spécifiquement dans les pommes, les poires et le jus de raisin.

Dans le milieu de la vape, le Sour est utilisé comme exhausteur de goût pour accentuer la sensation acidulée dans les saveurs. C’est un additif très prisé par amateurs de DIY, mais aussi par les fabricants industriels. En pratique, le sour est présent dans la quasi-totalité des saveurs fruitées (pomme, poire, ananas, agrumes, etc…) mais aussi des saveurs gourmandes telles que les meringues, les crêpes, les friandises et bien d’autres.

Vous l’aurez compris, il s’agit d’un élément très important pour l’art de la composition de e-liquide, car il permet d’apporter cet effet dynamique et agréable dans la bouche.

En tant qu’additif, il est disponible chez les fournisseurs de produits du vapotage sous forme de concentré. Comme les autres additifs, son effet peut être atténué ou accentué par le ratio PG/VG, ainsi partez d’un dosage chronique et par étape pour éviter de gâcher le rendu final.

Par ailleurs, le sour ne dispose pas de « contre-saveur » comme le Bitter Wizard. Une fois la solution « steepée », le résultat n’est plus réversible ! Afin de prévenir les dosages à outrance, priorisez la prudence en ajoutant l’exhausteur au goutte-à-goutte !

5- Le sweetener

Le sweetener

Le sweetener est un additif concentré qui accentue la saveur sucrée d’un e-liquide. Contrairement à l’Ethyl Maltol, il ne transporte pas le goût de la confiserie et peut être utilisé sur une multitude d’arômes.

Techniquement, le Sweetener est un additif édulcorant qui intègre la catégorie des sucralose dans sa définition chimique. Il s’agit d’un élément artificiel très puissant qui recèle un pouvoir sucrant 600 à 650 fois plus élevé que le sucre sans transporter les malus de ce dernier (diabète, troubles cardiaques, etc… )

Dans le monde du DIY, le Sweetener se présente ainsi comme l’élément miracle qui intensifie la saveur du sucre dans n’importe quel e-liquide (gourmand, classique, exotique, fruités, etc…). Etant présenté comme un concentré, son dosage se fait par gouttes dans des liquides de 10 ml. En résumé, sa quantité doit représenter entre 1% et 3% de la solution finale pour éviter la saturation des saveurs.

6- Acetyl Pyrazine

Acetyl Pyrazine

L’acétyl Pyrazine apporte une sensation de brûlé (grillé) dans les e-liquides. Fortement recommandé pour les e-liquides tabacs et quelques e-liquides gourmands, cet additif a le pouvoir d’habiller la saveur avec des notes de noisettes grillées.

En effet, il s’agit d’un composé organique recelé dans les molécules des graines, des noix ou encore de la viande et s’applique sur les e-liquides pour offrir cet effet cramé agréable.

Pour les amateurs de DIY, cet additif ne doit pas être mélangé avec des arômes fruités. En effet, l’exhausteur a tendance à masquer les autres goûts acidulés et fruités et risque de nuire au rendu final. Par contre, les saveurs tabac, pâtisserie, grillade etc… profiteront pleinement de sa magie pour retranscrire et améliorer le goût fumé.

Pour l’utiliser, les fournisseurs recommandent un dosage à hauteur de 7% (maximum) du volume total du e-liquide. Au-delà , la sensation sera dénaturée et provoquera des goûts bizarres et fades.

7- Vanilline

Vanilline

Comme son nom l’indique, la Vanilline est un additif qui accentue le parfum et la saveur de la vanille dans votre e-liquide. Sollicité dans les arômes gourmands, cet additif naturel est utilisé dans l’industrie agroalimentaire et s’annonce comme l’arôme le plus fabriqué dans le monde (plus que le chocolat et le café).

Pour profiter de ses vertus dans la vape, les fournisseurs d’additifs proposent donc le produit sous forme de liquide concentré et applicable sur des e-liquides variés (fruités, gourmands ou même tabac). La vanilline peut également servir d’arôme de base, mais produit un goût amer à forte dose, aussi veillez à ce que son dosage ne dépasse pas les 10% du volume général du e-liquide.

8- Cannelle

Cannelle Additif

Comme la Vanilline, l’exhausteur Cannelle est très célèbre dans le monde du vapotage. Il s’agit d’un additif aux multiples facettes qui offre une saveur légère, tendre et réchauffant. L’avantage de la saveur cannelle se résume à sa polyvalence. Que vous soyez amateurs de gourmandes, de fruités, d’exotisme, de tabac etc… l’additif apportera une sensation apaisante et reposante dans chaque bouffée.

9- Clou de Girofle

Clou de Girofle

L’additif clou de girofle offre un parfum floral assez puissant qui habille les saveurs fruitées et gourmandes de vos e-liquides. Pas très connu des nouveaux vapoteurs, cet exhausteur n’est pas très présent dans les e-liquides préconçus par les industriels, par ailleurs il offre une sensation secondaire piquante à forte dose.

Le clou de girofle s’applique sur un e-liquide de manière à constituer 3 à 4% de son volume général. Il n’est pas sensible aux High VG ou high PG et ne demande pas une grande minutie de la part du compositeur par conséquent.

10- DNB

DNB

Incontournable exhausteur aux yeux des fumeurs-vapoteurs, le DNB est un additif très puissant qui accentue le ressenti d’une fumée de cigarette. Utilisé sur les e-liquides a saveur tabac, il s’agit d’un concentré ultra-efficace qui simule parfaitement le goût de brulé du tabac brun, et facilite ainsi la transition vers la vape.

Les additifs dangereux pour la santé

Au moment de préparer son e-liquide personnalisé, certains vapoteurs sont tentés d’utiliser des additifs non conventionnels pour apporter la saveur et la sensation qu’ils recherchent. Bien qu’il existe d’autres exhausteurs réglementés vendus sur le marché, nous citerons donc quelques ingrédients qui semblent fonctionner sur les solutions de e-liquides, mais présentent pourtant des dangers pour la santé.

1- Le glutamate

Le glutamate

Autorisé par les régulateurs français, le glutamate (appelé E621) est un additif qui combine toutes les vertus des exhausteurs que nous avons cités en amont. En somme, il s’agit d’un concentrateur de goût très puissant que bon nombre de vapoteurs utilisent pour ne pas acheter une pléthore d’exhausteur pour leur e-liquide.

Pourtant, sous ses airs d’additifs bon marché et ultra-efficace, le glutamate a été diagnostiqué dangereux par des laborantins étrangers. Ainsi, l’étude annonce un potentiel nocif de l’élément, provoquant une dégénérescence cervicale en dégradant les neurotransmetteurs. Dans la même perspective, le glutamate entraînerait une certaine dépendance sur le cerveau.

2- Le sel

Le sel

Pourquoi dépenser son argent dans des exhausteurs si la personnalisation d’un e-liquide pouvait être opérée avec des ingrédients simples comme le sel ? Effectivement, si le sel est utilisé dans n’importe quelle recette alimentaire, pourquoi ne peut-on pas l’introduire dans nos formules de vapes ?

Si cette question vous a déjà traversé l’esprit, sachez que le sel est exhausteur de goût dangereux dans le cadre du vapotage. Il a été prouvé que l’ajout du bon vieux chlorure de sodium engendre des risques cardio-vasculaires à forte dose, aussi contentez-vous des exhausteurs spécifiques pour les e-liquides lorsque votre saveur manque de sel. Il en est de même pour le sucre (les vrais) et les épices !

Avis (1051)

1051 avis sur Additif DIY pour e-liquide

4.5 sur 5
682
198
92
17
22
Écrire un avis
Tout afficher Les plus utiles Les plus élevées Les plus basses
  1. Anonyme

    Utile(0) Inutile(0)Vous avez déjà voté
  2. Anonyme

    Utile(0) Inutile(0)Vous avez déjà voté
  3. Anonyme

    Utile(0) Inutile(0)Vous avez déjà voté
  4. Anonyme

    Utile(0) Inutile(0)Vous avez déjà voté
  5. Anonyme

    Utile(0) Inutile(0)Vous avez déjà voté
  6. Anonyme

    Utile(0) Inutile(0)Vous avez déjà voté
  7. Anonyme

    Utile(0) Inutile(0)Vous avez déjà voté
  8. Anonyme

    Utile(0) Inutile(0)Vous avez déjà voté
  9. Anonyme

    Utile(0) Inutile(0)Vous avez déjà voté
  10. Anonyme

    Utile(0) Inutile(0)Vous avez déjà voté

    Ajouter un avis

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Evapoteur
    Logo
    Compare items
    • Total (0)
    Compare