Kit eGo Pod – Joyetech

Ajouter à mes favorisAjouter aux favorisProduit retiré de la liste des souhaits 0
Ajouter au comparateur
Ajouter votre avis
Le produit est classé #12 dans la catégorie Kits Complets
Définir une alerte de baisse de prix
×
Prévenez-moi, lorsque le prix baisse
Définir une alerte pour le produit: KIT EGO POD - JOYETECH - 12,90€
9.4

12,90

Meilleure offre chez : vaponymous.comvaponymous.com
Acheter au meilleur prix
Rapport qualité/prix9.8
Qualité de vape9.1
Qualité de fabrication8.9
Ergonomie9.6
  • Tous les prix mentionnés ci-dessus sont en Euro.
  • Ce produit est disponible chez Vaponymous, Ziklopstor, Ovapstore.
  • Chez vaponymous.com vous pouvez acheter KIT EGO POD - JOYETECH pour seulement 12,90€, soit 52% de moins que le prix chez Ovapstore (26,90€).
  • Le prix le plus bas de KIT EGO POD - JOYETECH a été obtenu le 5 août 2021 19 h 44 min.
Dernière mise à jour le 5 août 2021 19 h 44 min

Historique des prix

-

Description

L’eGo Pod est un kit AIO de type stylo créé par la célèbre marque Joyetech (l’une des plus anciennes du marché) pour conforter sa série de pods ultra-ergonomiques et compacts. Mesurant moins de 10 cm avec un diamètre de 19 mm, la bête, sobre et efficace, est presque aussi petite qu’un briquet Bic et hérite d’une finition raffinée qui rappelle le design des anciens EGO AIO. Destiné aux primo-vapoteurs comme aux puristes du nuage, l’eGo Pod propose des spécificités techniques modérées permettant de survoler les saveurs et sensations basiques via une gestion interne préréglée par un chipset Avatar IC 1.0. Il ne propose ni mode de sortie ni réglage d’airflow et se contente de délivrer des vapeurs aériennes poussées par une batterie de 1000 mAh cadencée à une tension constante de 3,7 V… bref un classique pour un kit starter. Misant sur le confort d’utilisation, l’eGo se présente ainsi comme un compagnon de vape fidèle avec une bonne autonomie de batterie et de liquide (2ml).

Un nouveau venu dans la série des EGO chez Joyetech

ego pod joyetech compact

Présent sur le marché de la vape internationale depuis 2007, Joyetech fait, sans conteste, partie des constructeurs d’e-cigs les plus connus dans le monde ! Ayant gagné sa notoriété via des kits pratiques, abordables et surtout efficaces, la marque originaire de Shenzhen (Chine) continue notamment de régner sur la concurrence via ses produits phares tels que les célèbres kits EGO !

L’eGo Pod constitue reprend ainsi les codes de l’EGO AIO (bestseller de la marque depuis 2016) en proposant un design minimaliste, ultra-portable et facile à utiliser. Avec ses 47 g, la petite bête gagne en ergonomie et s’annonce plus léger que ses prédécesseurs et dans une large mesure, les autres Pods de type stylo de la concurrence.

Derrière cette légèreté, l’eGo Pod cache cependant de nombreuses évolutions technologiques via une batterie plus autonome et un nouveau chipset. Dans cette perspective, son utilisateur jouira d’une meilleure gestion de performances et d’endurance à la fois. Voici le test !

Construction et design

Construction et design Kit eGo Pod - Joyetech

Simple mais classe à la fois, l’eGo de Joyetech se compose de deux éléments bien distincts à savoir la batterie et la cartouche pour e-liquide.

D’une part, l’élément principal revêt une forme cylindrique minimaliste en alliage de métal et de plastique. De haut en bas, cette batterie ne présente aucune décoration artistique en se limitant à de simples inscriptions imprimées comme « Joyetech » et « eGo Pod ». Pour le reste, le matériel est équipé d’un petit port Micro-USB pour la recharge ainsi qu’un petit voyant Led et enfin deux fenêtres de vérification du niveau de liquide.

D’autre part, la cartouche s’insère dans la partie haute de la batterie pour jouer son rôle d’atomiseur et de stockage de liquide. Dotée d’une finition en plastique transparent, la cartouche permet à l’utilisateur de percevoir le niveau de liquide restant à partir des deux petites fentes placées sur la batterie. Plus haut, on retrouve le drip-tip de type 510 (toujours transparent) solidaire à la cartouche. Sa teinte fumée offre un meilleur rendu visuel à l’ensemble, mais laisse cependant un sentiment d’inconfort en bouche.

Caractéristiques techniques

Caractéristiques techniques Kit eGo Pod - Joyetech

Avec sa taille minimaliste, l’eGo Pod avance des spécifications techniques modérées ajustées aux besoins d’un vapoteur en quête de transition efficace. A cet effet, sa batterie, son réservoir comme son chipset offrent de faibles performances.

Batterie

ego pod joytech batterie

Par rapport à ces prédécesseurs, l’eGo Pod gagne en autonomie via sa batterie intégrée de 1000 mAh. En l’occurrence, il prodiguera une puissance suffisante pour exploiter les e-liquides standards durant une journée entière (voire plus suivant le rythme de vape) avec des saveurs et des sensations satisfaisantes. Bien évidemment, le char exclut toute perspective de création de gros clouds et autres hits fracassants attendus par les amateurs de power-vaping. Au contraire, sa puce électronique priorisera les sorties aériennes pour offrir des rendus subtils, légers et efficaces pour faciliter l’adoption de la vape par le primo-vapoteur et dans une large mesure le vapoteur fumeur.

Au niveau de la recharge, l’eGo pod est pourvu d’un port micro-USB (dont la valeur de charge n’a pas été communiquée). En pratique, il permet de remettre la batterie de 1000 mAh en aplomb en moins de 45 minutes, cependant, Joyetech aurait pu faire un effort pour installer un port type-C pour une vitesse de charge plus rapide. Entre temps, l’eGo pod est équipé d’une fonction passtrhough qui permet au vapoteur de continuer à utiliser l’appareil durant la recharge.

Chipset et modes de sorties

L’eGo Pod de Joyetech utilise la puce Avatar IC 1.0 pour gérer la sortie électronique du matériel. Avec chipset préréglé, l’alimentation et la gestion de la puissance sont ajustées à une tension constante de 3,7 V, ce qui veut dire que la puissance restera stable jusqu’à épuisement de la batterie (contrairement à un mode by-pass !).

Bien que Joyetech n’a pas communiqué la puissance (en Watt) procurée par le matériel, il nous a été possible de calculer la sortie en partant de l’équation célèbre : P (Puissance en Watt) = U (Tension en Volt) x (Intensité en Ampère). Sachant que l’intensité peut s’obtenir par la multiplication de la tension et de la résistance (qui est de 1,2 ohm), la puissance générée par l’eGo tournerait ainsi autour des 11 watts.

Vous l’aurez compris, l’eGo Pod est un véritable chameau en matière de consommation d’énergie grâce à cette faible puissance de 11 watts appliquée à une résistance de 1,2 ohm. A titre de comparaison, des chars performants comme les Pico 80 W d’Eleaf (avec plus de 2500 mAh et 80W de puissance) sont moins compétitifs que l’eGo Pod en termes d’endurance !

Au niveau de la sécurité, l’Avatar IC 1.0 prévient tous types de dysfonctionnement et accidents électroniques via une pléthore de protection que voici :

  • Protection contre les surcharges et surdécharges
  • Protection contre les surtensions
  • Protection contre la surchauffe.
  • Protection contre les courts-circuits.
  • Protection contre les hautes températures.

Enfin, nous soulignerons la gestion de déclenchement de la vape par  aspiration. Comme vous l’aurez constaté par les images, l’eGo ne dispose pas de switch ou bouton « fire » (ni d’autres boutons d’ailleurs)! Ainsi, la vaporisation s’effectuera par la détection d’une décompression d’air par le chipset lorsque le vapoteur aspire depuis l’embout buccal. Dans la même rubrique, l’absence de touche de réglage exempte l’utilisateur de la gymnastique de mise sous/hors tension de l’appareil. En pratique, l’eGo Pod se mettra en marche dès la détection d’une cartouche et par serrage de la batterie. Ensuite, il  lancera l’atomisation lors de l’aspiration. Au repos, l’appareil se mettra en veille automatiquement.

Cartouche

kit ego pod joyetech remplissage

La cartouche de l’eGo Pod, bien que non jetable, est conçue pour une utilisation simple et pratique au quotidien.

Composé de trois éléments principaux, elle embarque la connectique, la résistance ainsi que le réservoir et le drip tip à la fois.

Au niveau de la connectique, nous retrouvons une base en plastique accompagnée de quatre plaques aimantées servant à fixer et à connecter l’atomiseur au circuit de la batterie. En outre, une autre fente à clapet permet de remplir le réservoir en e-liquide. Notons que ce clapet dispose d’un système de non-retour, ce qui empêchera le dégoulinement du jus. Cependant, la taille du trou de remplissage semble trop petite pour certains embouts, nuisant globalement à l’ergonomie du matériel.

En ce qui concerne le réservoir, Joyetech propose un contenant en plastique (peut-être du PET) teinté capable de retenir jusqu’à 2 ml de e-liquide. Cette capacité est assez limitée pour un vapoteur de 2020, mais à travers une gestion de consommation optimisée via le chipset et les résistances 1,2 ohm, l’eGo Pod parvient à tenir jusqu’à 10 h de vape avant de se vider complètement de sa contenance.

Le drip tip 510 est à son tour soudé à la coque du réservoir. Sa forme ronde et allongée prévoit une utilisation en MTL, cependant, la qualité du plastique est peu satisfaisante. Sur le banc d’essai, il donne l’impression de tirer sur une surface dure et peu confortable pour les lèvres. D’ailleurs, il n’est pas possible de le remplacer, ce qui constitue un point négatif pour l’appareil.

Résistances

ego pod joyetech resistances

Joyetech n’a pas communiqué d’amples informations sur les résistances utilisées par l’eGo Pod en dehors de leurs valeurs électriques. Ainsi, les bobines seraient montées pour offrir une résistivité de 1,2 ohm.

En scrutant l’appareil de plus près, nous constatons que les coils ne sont pas montés en Mesh, ceci étant, la qualité des saveurs et l’homogénéité des sensations et de la vapeur laisse croire qu’il s’agit de résistances spécifiques (et non de simples montages en khantal).

Il est à noter que les résistances de l’eGo Pod ne sont pas interchangeables. Dans cette perspective, l’usure de la bobine, de la fibre ou autres pièces de la cartouche, entrainerait la mise hors service générale de l’élément… bref, la différence entre celle-ci et une cartouche jettable se tient au niveau du remplissage !

Performances

Comme annoncé en amont, l’eGo Pod de Joyetech est prévu pour un usage simple, aussi il ne promet ni grosses sensations ni saveurs profondes via ses configurations modestes. Par ailleurs, si la richesse technique d’une cigarette électronique est un facteur de performances pour les vapoteurs avancés, la légèreté comme l’ergonomie peut également constituer des avantages pour les débutants.

Ainsi, tout l’intérêt de l’eGo Pod repose sur cette accessibilité et son efficacité à procurer une vape optimisée aux besoins des primo-vapoteurs.

Sur le banc d’essai, nous avons ainsi testé la bête en fonction des sensations et saveurs rendues avec des e-liquides variés.

  • En utilisant des all-day mono-arômes 50PG/50VG, le résultat est assez bluffant avec une vitesse de libération des saveurs rapides, voire des explosions de sapidités. Au niveau du hit, la sensation est satisfaisante bien que le manque de puissance octroyée par la batterie et le chipset incite le vapoteur à incorporer plus de nicotine pour atteindre les picotements attendus.
  • En utilisant des e-liquides plus riches en PG (comme la Pomme verte de chez Alfaliquid avec 76% de propylène glycol), le comportement de l’eGo est plus « sauvage » que jamais. Ici, l’authenticité des arômes est quasi-parfaite tandis que les hits sont bien marquants.
  • En utilisant des e-liquides riches en VG (donc plus épais), l’eGo Pod est plus timide et ne parvient pas à libérer la densité de vapeur escomptée. Cette défaillance est notamment attribuée à la « trop faible » puissance de la batterie ainsi que la valeur élevée de la résistance qui empêche le fil d’atteindre son pic de chaleur en temps voulu. Le résultat est donc insatisfaisant. Aussi, nous appelons les vapoteurs amateurs de nuages esthétiques à se tourner vers d’autres matériels si l’objectif est tantôt d’obtenir des vapeurs épaisses aux dépens des sensations.

Ergonomie et utilisation

Avec sa taille ultra-compacte et sa conception robuste en métal, l’eGo Pod de Joyetech constitue un compagnon idéal pour vapoter en toute discrétion au quotidien. Sa forme « stylo » accentue notamment la prise en main tandis que l’absence totale de contrôle optimise l’expérience du primo-vapoteur.

Au niveau de l’autonomie, l’eGo Pod n’est pas à plaindre malgré l’annonce un peu trop « publicitaire » de Joyetech qui indique une endurance de plus de 2 jours pour la batterie intégrée. Durant notre test, le matériel a donc dépassé les 24 h sans grande difficulté, ce qui est assez logique lorsqu’on prend en compte son calibrage Puissance/résistance.

Pour la consommation de liquide, l’autonomie est au-dessus de la moyenne avec un ratio tournant autour des 1 ml / 5 h à rythme de vape modéré.

9.4Score Expert
Enfin, nous apprécierons le côté « automatisé » de l’eGo Pod au niveau du déclenchement de la vape par aspiration. Dans la même rubrique, l’absence d’entretien au niveau de la résistance facilite le travail du vapoteur débutant… En somme, la cartouche revêt toutes les fonctions d’un pod jetable en dehors du remplissage du réservoir. Ainsi, après quelques mois d’utilisation, il suffira d’ôter le tout et de remplacer le pod par un neuf !
Rapport qualité/prix
9.8
Qualité de vape
9.1
Qualité de fabrication
8.9
Ergonomie
9.6

Informations complémentaires

Spécification: Kit eGo Pod – Joyetech

Dimensions

98 mm x 19 mm

Accu

1000 mAh intégré

Résistance

1,2 ohm intégré

Remplissage

Par le bas

Capacité du réservoir

2 ml

Recharge

Micro USB

Avis (0)

Avis des Vapoteurs

0.0 sur 5
0
0
0
0
0
Écrire un avis

Il n'y a pas encore d'avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Kit eGo Pod – Joyetech”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Evapoteur
Logo
Compare items
  • Total (0)
Compare