Clearomiseur SKRR-S – Vaporesso

Ajouter à mes favorisAjouter aux favorisProduit retiré de la liste des souhaits 0
Ajouter au comparateur
Ajouter votre avis
Product is rated as #24 in category Cigarette Electronique
Alerte de baisse de prix
×
Prévenez-moi lorsque le prix baisse
Définir une alerte pour le produit: Clearomiseur SKRR-S - Vaporesso - 17,80€
8.5

17,80

Meilleur offre chez : vapovor.comvapovor.com
Acheter au meilleur prix
Rapport qualité / prix10
Qualité de vape8
Qualité de fabrication9
Ergonomie8.5
  • Tous les prix mentionnés ci-dessus sont en Euro.
  • This product is available at Vapovor, Eliquidandco, Taklope, Vapoleon.
  • Chez vapovor.com vous pouvez acheter Clearomiseur SKRR-S - Vaporesso pour seulement 17,80€, soit 26% de moins que le prix chez Vapoleon (23,90€).
  • Le prix le plus bas de SKRR-S de 8ml par VAPORESSO a été obtenu le 25 octobre 2020 9 h 05 min.
Dernière mise à jour le 25 octobre 2020 9 h 05 min
Clearomiseur SKRR-S – Vaporesso
Clearomiseur SKRR-S – Vaporesso

Historique prix

-

Description

Suite au bilan mitigé du SKRR sub-ohm de 2018, Vaporesso tente de rattraper son retard sur le marché des atomiseurs avec le SKRR-S. Censé reprendre le flambeau du précédent modèle, qui pêchait au niveau de la quantité de liquide et du niveau général de qualité des saveurs, le nouveau char aspire à reconquérir la clientèle via une « mise à jour » qui comblera les défauts de la première version sans avancer l’idée d’une totale reconversion.

Derrière cette nouvelle nomenclature floquée « S », qui signifie dans le monde marketing la  sportivité, la brutalité et qu’on peut traduire par hautes performances dans le jargon des vapoteurs, le SKRR-S promet ainsi de nombreuses innovations ! Que ce soit au niveau des airflows, de la cheminée, de la capacité de liquide et même du remplissage, Vaporesso se met ainsi au gout du jour pour offrir un gros clearomiseur pour cloud-chasers. Résultat ? Le nouveau SKRR-S embarque un verre à bulles de 8 ml suivi de résistances en Mesh  sous-ohms, le tout accompagné d’une construction et d’une finition remarquable garantissant à la fois l’ergonomie et les performances.

Pour ceux qui ont connu la précédente version de 5ml, la différence jouera surtout sur la capacité de liquide et l’étanchéité du pyrex et de l’airflow. Pour le reste, le SKRR-S constitue une véritable bête de compétition qui saura faire de l’ombre aux Melo 5 d’Eleaf… voire les TFV-8 X Baby de Smok et Zeus X de Geekvape ! Comment ? En misant sur le sub-ohm, Vaporesso a profité de l’élan de la première volée de 2018 pour récupérer la masse de critiques des vapoteurs ( et notamment les pros) avant de rebondir sur cette mise à jour « sportive » qui rassemble bobines en mailles, grosse capacité de liquide, robustesse, airflow à 3 niveaux, cheminée de distribution horizontale et bien d’autres…

Clairement, le SKRR-S constitue la meilleure version de clearomiseur pour les férus de gros nuages denses chez Vaporesso, et ce, sans mettre les amateurs de saveurs de côté. Sur le papier, sa richesse technique doublée d’un prix modeste de 19 euros (prix le plus bas au moment de la rédaction de ce test) suffira à le lancer dans la course des meilleurs atomiseurs du marché. Mais avant de sortir vos billets, prenez donc le temps de lire ce petit test pour découvrir ce qu’il en est réellement sur le banc d’essai !

Le SKRR prend un S et défie tout le monde !

Au moment de sortir le SKRR, Vaporesso disposait d’ores et déjà de ses représentants pour la course aux clearomiseurs hautes performances à travers les NRG-SE et Cascade. Orientés vers la polyvalence et les rendus fidèles, les deux constituaient un duo de chocs pour concurrencer les TFV12 de chez Smok avec quelques difficultés cependant (au niveau des résistances qui peinent à suivre les sollicitations brutales du power-vaping).

Pour conforter sa place dans le rang des meilleurs atomiseurs de l’époque, Vaporesso s’est donc acharné sur le sub-ohm en proposant le SKRR, une version innovante rassemblant la polyvalence du NRG-SE et la grande capacité de liquide du Cascade en plus de présenter de nouvelles résistances QF-Strips en mesh sub-ohm capable de descendre sous les 0,20 ohms !

En quelques mois de démocratisation, le SKRR n’a pas tardé à convaincre la clientèle, cependant il n’a pas fallu attendre avant de constater ses vices en retour ! Eh oui, un nouveau concept dans le monde des clearomiseurs est rarement impeccable aussi les fuites depuis les airflows ainsi que la consommation ultra-rapide ont vite fait de plomber la belle dynamique de vente du SKRR.

Pour rattraper son retard, Vaporesso ne changera pas de formule et se concentrera sur le perfectionnement de ce dernier par conséquent. Aujourd’hui, la version devient mature et plus performante que jamais avec les mêmes résistances QF striped accompagné de nouveaux joints pour une étanchéité sans faille et un verre à bulle de 8ml pour une autonomie de liquide exemplaire !

En 2020, le SKRR-S figure sans tourment dans la liste des meilleurs clearomiseurs sub-ohm grâce à ces quelques améliorations au gout du jour.  Fabriqué en alliage métallique avec un design atypique et agressif sous multiples couleurs, pourvu d’un pyrex énorme, doté d’un airflow réglable MTL/DL, facile à remplir via un système push to fill et enfin compatible avec la majorité des box d’aujourd’hui… le SKRR-S est sans nul doute l’élément à abattre pour la concurrence. Pour en savoir plus, voici l’analyse technique !

Design et construction

Forme générale

Réincarnant le modèle de 2018, le SKRR-S arbore le même design futuriste de la série avec une robe tout en métal (sauf le drip-tip). Respirant la robustesse et la puissance, il hérite d’une finition futuriste traduite par une base et un top cap couronné et un pyrex à bulles.

En profondeur, le SKRR-S n’a pas changé de formule et garde la même géométrique que sa grande sœur avec une base mesurée à 26 mm qui évoluera jusqu’à 30 mm au niveau du réservoir avant de regagner sa taille fine au niveau du top cap. Notons au passage que Vaporesso prévoit un verre droit avec une capacité réduite pour ceux qui n’apprécient pas l’esthétique évasée du contenant de 8 ml.

Côté pièces et ornements, nous découvrons de haut en bas :

  • Une connectique 510 standard plafonnée par une base métallisée lisse
  • Une base en forme de couronne accompagnée d’une bague d’airflow laissant paraître trois fentes d’admission d’air pour le MTL et le DL
  • Un pyrex à bulles très large et transparent qui facilite la vérification du niveau de liquide. Sur ce point, Vaporesso prévoit une silicone de protection dotée de quelques trous pour garantir la sécurité du matériel en cas de chute ou de chocs (fréquents chez les gros chars avec des réservoirs à grandes capacités)
  • Un top cap scindé en deux de type capuchon. La partie inférieure est ornée de la même façon que la base avec une inscription « Vaporesso » imprimée dessus. La partie supérieure (celle qui s’ôte pour atteindre le trou de remplissage) est à son tour lisse et reçoit le drip tip propriétaire 810

Anatomie et qualité de construction

Comme annoncé en amont, le SKRR-S est en quelque sorte une mise à jour du premier SKRR qui, rappelons-le,  avait pêché au niveau des performances, mais aussi de  l’étanchéité. Dans cette perspective, Vaporesso a profité de cette occasion pour parfaire l’ergonomie et la construction de la bête en optimisant les engrenages.

En l’occurrence, le SKRR-S hérite de nouveaux joints de haute qualité pour offrir un produit hermétique en toutes circonstances. Dans la même rubrique, les engrenages pour l’assemblage de chaque élément (base, pyrex, top-cap) ont été revus pour éviter toutes sortes de fuites sans nuire à l’expérience de manipulation au moment d’entretenir le produit (changement de résistances, de joints, remplissage de liquide, etc.).

Côté réglage, le vapoteur aura accès à une bague d’airflow très fluide et facile à manipuler grâce aux petites stries placées de part et d’autre de l’élément. Plus haut, le système de remplacement de la résistance s’effectue aisément en dévissant le pyrex de la base (en un quart de tour vers la droite) pour atteindre la bobine.

En somme, le SKRR-S n’aura pas de difficulté à retrouver ses adeptes via son design provocateur mais raffiné. Pour combler les puristes de la série, Vaporesso permettra de personnaliser le produit avec un jeu de joints multicolore, des finitions variées (noir, matte, inox, arc-en-ciel, bleu, vert, rouge, etc…) et enfin un protecteur de verre en caoutchouc.

Caractéristiques techniques

Pour rentrer dans le cercle très fermé des meilleurs clearomiseurs de 2019/2020, le SKRR-S n’avait qu’à améliorer les performances techniques de son prédécesseur via une capacité de liquide améliorée et une gestion du flux d’air polyvalent. Pour le reste, le produit se vendra de lui-même sachant qu’un atomiseur Vaporesso est toujours à la pointe de la technologie question résistances (GT Core, CCELL, QF meshed, etc.).

Connectique

Pourvu d’une connexion type 510, le SKRR-S mise sur la compatibilité. Avec les 26 mm de diamètre de la base, il s’adaptera à la majorité des box du marché actuel sans aucune difficulté. Côté matériau, nous retrouvons un montage en alliage (certainement en inox) pour une meilleure conductivité. Le filetage est assez épais pour garantir une fixation ferme avec les plateaux des batteries actuelles.

Base et airflow

Le SKRR-S emprunte le même système de cheminée que le SKRR avec un réglage d’airflow inférieur à trois fentes. En l’occurrence, la bague rotative couplée à la base permettra de varier inhalation directe et indirecte avec une précision d’orfèvre via la triade de fenêtres proposée.

A travers ce réglage, les résistances en sub-ohm et plus spécifiquement ceux montés en mailles (Mesh) jouiront d’une alimentation en air précise et rapide, prévenant les dry-hits et autres brulures de fibres.

Dans la même rubrique, nous louerons l’effort de Vaporesso sur l’optimisation des engrenages de l’airflow et de la cheminée pour supprimer les fuites du SKRR. En effet, la première version du clearomiseur avait la fâcheuse tendance à fuir par le bas après quelques jours d’utilisation intensive. Aujourd’hui, cette critique n’a plus lieu d’être puisque le SKRR-S semble aussi hermétique avec des jus riches en VG qu’en PG.

Côté performance, le résultat est assez satisfaisant malgré un rendu peu dense lorsqu’il faut ouvrir les vannes à fond. En pratique, le SKRR-S se débrouille très bien pour les consensus profondeur des saveurs/ densité de la vapeur, cependant la bête trouve vite ses limites au moment d’exploiter un vrai power-vaping et un cloud-chasing. En somme, cette lacune peut être imputée à la restriction sensible des entrées d’air traduite par la petite taille de chaque fente. Pour notre part, nous aurions préféré deux grosses fenêtres placées de part et d’autre pour une meilleure admission et dans une large mesure de plus belles vapeurs…

Réservoir

Les résistances en sub-ohms consomment beaucoup de liquides, c’est un fait. Pour prévenir cette vitesse de consommation accrue de jus, le SKRR-S est proposé avec deux contenants par conséquent. D’une part, les amateurs de saveurs et de vape légères pourront utiliser le pyrex droit de 5ml et d’autres parts, les férus du power-vaping auront l’opportunité d’installer le verre à bulles de 8ml !

Sur le papier, le SKRR-S détient ainsi le record de capacité de liquide pour les clearomiseurs sub-ohm mais en pratique, la quantité de jus réel pouvant être stocké est assez relative…suivant le type de résistance !

Effectivement, la taille de la bobine installée jouera un rôle primordial dans le calcul volumétrique du réservoir. Par ailleurs, le système de résistance prévoit un répartiteur horizontal d’air traduit par une petite capuche insérée au centre de la pièce. Cet élément servira notamment à diriger le flux d’air sur les parois de la résistance de sorte que la vapeur soit bien alimentée. En outre, le plot de partage servira à prévenir les risques de crachats et de glouglous. Par contre, la pièce est assez volumineuse et impacte directement sur la capacité de liquide finale du pyrex.

En somme, nous déduirons la réelle autonomie de liquide à 6 ml pour le verre à bulles et à 3 ml pour le verre droit. Pour obtenir les 8ml, il faudra remplir le réservoir sans la résistance… Bref, ce petit coup marketing ne devrait pas entacher sur l’ergonomie générale du produit bien qu’une description franche de la part du constructeur sur l’autonomie aurait été louable.

Top cap et remplissage

Le remplissage du SKRR-S s’effectue par le haut à travers une petite fente en forme d’haricot implantée sur le top cap. Pour y accéder, il suffira de tirer sèchement sur la partie supérieure rattachée au drip tip.

Si le système semble ergonomique et pratique, elle moins sécurisée que les versions Push-to-fill. En utilisation quotidienne, le joint torique responsable de l’étanchéité du système se dégrade assez rapidement (raison pour laquelle le SKRR-S est accompagné d’une pléthore de joints multicolore notamment !) tandis que le top cap supérieur risque de s’égarer. Dans la hâte, le risque de perdre ou de laisser tomber la partie amovible n’est pas nul… avis aux vapoteurs itinérants et baroudeurs !

En ce qui concerne l’opération de remplissage en soi, nous relèverons également la trop petite taille du trou de remplissage. Alors que l’extraction totale du top cap supérieur devrait faciliter l’accès au réservoir, Vaporesso a commis l’erreur d’installer une seule fente miniature. En pratique, cette petite dimension de la fente impacte directement sur la vitesse de remplissage, qui prendra plus de temps que prévu par conséquent.

Drip tip

Fabriqué en delrin, l’embout buccal du SKRR-S est uniquement disponible en 810. Conformément à l’esprit sub-ohm et « cloud-chasing »du produit, Vaporesso n’a prévu qu’un seul drip-tip qui se révèlera sélectif  au final. En pratique, le gros embout est un bon allié du DL, cependant la fermeture des trous d’air nuira  fortement à son efficacité et dans une large mesure qualité du rendu au moment d’exploiter des liquides profonds et légers.

Pour enfoncer le clou, le drip-tip 810 est dépourvu d’adaptateur. Pour profiter d’un débit plus restreint, il faudra donc changer d’embout, ce qui serait dommage pour l’esthétique générale du clearomiseur vu la très belle qualité de finition du drip-tip propriétaire.

Résistances

Deux bobines QF meshed et Striped accompagnent le SKKR-S. Montées en bandes et en  mailles entourées de lin, celles-ci sont destinées à une utilisation à haute puissance :

  • Le QF 0,15 ohm (préinstallé) est exploitable entre 60 et 80 W. Dans cette perspective, il n’offrira de belles vapeurs et de bons rendus qu’à partir des 60W, signifiant une grosse débauche d’énergie et une consommation d’énergie et de liquide accrue.
  • Le QF meshed 0,20 ohm est quant à lui exploitable entre 50 à 80W. L’indication sur la résistance prévoit cependant 65 à 75W pour un meilleur équilibrage saveur/sensation. Moins énergivore, il est destiné aux amateurs de gouts explosifs et de vapeurs moyennement denses.

Comme annoncé plus haut, ces bobines seront alimentées en air par un plot de répartition central. Au moment d’aspirer sur l’embout, la direction de l’air passera par conséquent par cette pièce pour atteindre toute la surface imbibée de liquide. Ainsi, la chauffe comme la vaporisation du liquide sera unanime tout en évitant les fuites et les projections de jus par la cheminée.

Performances

Conçu pour faire la misère aux TFV 16, TFV8 Baby et autres Melo 5, le SKRR-S a été préparé pour satisfaire les besoins primordiaux des amateurs de vapes puissantes. Sur le banc d’essai, nous l’avons exposé à une multitude de situations afin d’éprouver ses limites en termes de gout, sensation et esthétique. Voici les résultats :

Profondeur et fidélisation des saveurs

Sans faire de détour, nous pouvons dire que l’authentification des saveurs ne constitue pas le point fort du SKRR-S, du moins avec les résistances natives proposées par le constructeur. Cadencé à 0,15 ohm, la bobine préinstallée aura besoin de plus de 40 W pour faire de la vapeur, mais à ce stade aucune saveur ne se démarquera !

Pour les amateurs de vapes profondes, il faudra donc installer la maille de 0,20 ohm et de monter la puissance à plus de 50 W pour faire la différence en matière de gout. Cependant, il faudra également changer le drip-tip et refermer quasiment les entrées d’air pour ressentir les petites explosions de saveurs.

Sensations et hit

Côté sensations, le SKRR-S s’en sort avec quelques difficultés pour certains e-liquides. Les amateurs de hit comme les fumeurs-vapoteurs devront ainsi s’en tenir aux jus ultra-riches en propylène glycol pour recueillir le picotement tant attendu. Avec d’autres recettes, la sensation est moins prononcée en raison de la faible réactivité de la maille à la chauffe.

Densité et esthétique

Une fois de plus, le SKRR-S déçoit au niveau de la densité ! Si le rendu s’est nettement amélioré par rapport à son prédécesseur, la synergie entre l’airflow, la résistance et le drip-tip n’est pas idéale pour créer les nuages les plus fous qui soient.

En pratique, la limitation de la plage de résistance à 80 W pénalise largement l’exploitation des modes de sorties puissantes des box actuelles. A titre de comparaison, le Zeus X de Geekvape s’en sort largement mieux malgré son système d’airflow supérieur ! En outre, les trois fentes d’admission d’air semblent insuffisantes pour créer la vraie débauche de vapeur attendue par les férus du clouds. De l’autre côté, l’embout 810 n’aura pour mission que de dissiper le peu de vapeur octroyé. En somme, Vaporesso aurait mieux fait d’installer un airflow plus large et un adaptateur 510 pour compenser cette lacune.

Caractéristiques techniques

  • Marque : Vaporesso
  • Produit : Clearomiseur
  • Série : SKRR-S
  • Dimensions : 26 mm (diamètre de la base) x 52 mm
  • Capacité de liquide : 8 ml (verre à bulles)/ 5 ml (verre droit)
  • Résistances : QF bande/Meshed 0,15 ohm exploitable entre 60 et 80W ; 0,20 ohm exploitable entre 70 et 80W.
  • Connectique : 510
  • Drip-tip : 810 propriétaires sans adaptateur.
  • Remplissage : Par le haut
  • Airflow : bague réglable à trois fentes

Contenu de la boite

  • 1 x Clearomiseur SKKR-S sub-ohm
  • 1 x Résistance QF Meshed 0,20 ohm
  • 1 x Sachet de joints toriques multicolores
  • 1 x Verre droit de rechange
  • 1 x Drip tip 810
  • 1 x Notice de l’utilisateur.
8.5Score Expert
Le Vaporesso SKRR-S s’est bien amélioré pour compenser les failles béantes de son prédécesseur. Facile à manipuler et ergonomique, sa qualité de fabrication (pas de fuite, grande autonomie) constituera sa force de vente. En ce sens, nous pourrons le recommander à la clientèle du SKRR en quête d’autonomie et de confort de vape. Ceci étant, l’évolution technique du SKRR-S ne suffira pas à le mettre à la tête du classement des clearomiseurs sub-ohm. Derrière la belle construction de la bête, nous relèverons notamment quelques lacunes en commençant par la faible production de vapeur et de sensation malgré les coils en sub-ohm... Par la suite, la gestion de l’airflow est toujours aussi floue. Vaporesso a donc pêché sur le calibrage d’admission et de sortie de l’air mais cela reste réparable en changeant de drip-tip et en utilisant d’autres résistances antérieures comme les GT Core mais cela reviendrait à solliciter les performances des versions antérieures, ce qui ne laisse aucun intérêt au SKRR-S !
Rapport qualité / prix
10
Qualité de vape
8
Qualité de fabrication
9
Ergonomie
8.5

Avis (0)

Avis des Evapoteurs

0.0 sur 5
0
0
0
0
0
Écrire un avis

Il n'y a pas encore d'avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Clearomiseur SKRR-S – Vaporesso”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsqu’activé, enregistrer les permaliens dans paramètres - permaliens
Compare items
  • Total (0)
Compare